La sagesse sublime cachée dans l’histoire du prophète Moïse selon Ibn Arabi, 1ère partie

bw imaginary pic

Selon sa signification spirituelle, le meurtre des enfants mâles ( des Israélites, meurtre ordonné par Pharaon ) dans le but de détruire le prophète ( dont la naissance lui avait été prédite) eut lieu pour que la vie de chaque enfant tué dans cette intention affluât à Moise, car ce fut en supposant qu’il était Moïse que chacun de ces enfants fut tué; or, il n’y a pas d’igorance dans l’ordre cosmique , de sorte que la vie c’est à dire l’esprit vital de chacune de ces victimes dut nécessairement revenir à Moïse. C’était de la vie pure , primordiale, n’ayant pas été souillée par des désirs égoïstes. Moïse était donc de part sa constitution psychique la somme des vies de ceux qui avaient été tués dans l’intention de le détruire. Dés lors, tout ce qui était préfiguré dans la prédisposition psychique de chaque enfant tué se retrouvait en Moïse, ce qui représente une faveur divine exceptionnelle que personne avant lui n’avait reçues.

Moïse est donc né comme une synthèse de beaucoup d’esprit vitaux, qui étaient au tant de forces actives. 

Pour ce qui est de la sagesse impliquée dans le fait que Moïse a été mis dans une arche et abandonné au Nil, Ibn Arabi explique que l’arche correspond à son réceptacle humain ( Anasut) et le Nil à la connaisance qu’il dut assimiler par l’entremise de ce corps; c’est à dire par le moyen de la pensée et des facultés de sensation et d’imagination, facultés qui ne sauraint transmettre quelque chose à l’âme humaine sans

l’existence préalable de ce corps composé des éléments. Seulement quand l’âme arrive dans ce corps et qu’elle en dispose par ordre divin et le gouverne, elle est douée des facultés correspondantes, qui lui permettent de réaliser ce que Dieu veut qu’elle réalise par le gouvernement de cette arche où habite la paix ( Aassakina) du Seigneur. C’est ainsi que Moïse fut exposé dans son arche au Nil, afin qu’il réalise par ces facultés les domaines respectifs de la connaissance. Dieu lui apprit par là que si l’esprit est bien le roi de l’organisme humain, il ne le régit cependant que par lui, c’est à dire par l’intermédiaire des facultés rattachées à ce réceptacle humain dont le symbole est l’arche. De même Dieu ne régit le monde que par le monde lui même ou par sa forme qualitative.

Selon les apparences, le fait que Moïse fut mis dans l’arche et abandonné au Nil, signifiait sa perte, en réalité c’est par là qu’il fut sauvé et qu’il vécut, de même que l’âme est vivifiée par la connaissance aprés sa mort dans l’ingorance selon la parole coranique ” .. ou celui qui était mort ” dans l’ignorance ” et que nous avons vivifié ” par la connaissance “en lui donnant une lumière avec laquelle il marche entre les hommes “cette lumière étant la direction divine ” est il comme celui qui en parabole, se trouve dans les ténèbres ” de l’erreur ” ne sortant jamais d’elle ” l’etat de l’ignorance étant en lui-même indéfini, sans terme d’arrêt..

Lorsque la famille de Pharaon trouva Moïse sur le Nil auprés d’un arbre, Pharaon l’appela Mûsâ , mû signifiant en langue égyptienne ” eau ” et sâ ” arbre ” , parceque l’arche s’était arrêté contre un arbre dans le fleuve en crue. D’abord Pharaon voulut le tuer, mais sa femme s’y opposa en parlant par inspiration divine, puisqu’elle avait été créee pour la prefection spirituelle, selon la parole du Prophète qui dit qu’elle et Marie atteignirent la perfection des parfaits parmi les hommes. Elle dit donc à Pharaon ” il sera une consolation pour moi et pour toi “, et en effet, c’est par lui qu’elle fut consolée en recevant la perfection spirituelle..D’autre part, il fut une consolation pour Pharaon aussi, à cause de la foi que Dieu lui donna avant qu’il ne fut noyé dans la mer rouge, en sorte que Dieu saisit Pharaon dans un état purifié, sans souillure, puisque il le saisit dans sa foi toute nouvelle, avant qu’il ait pu la souiller par un péché qui la précède. Donc, Moïse fut, comme le dit la femme de Pharaon : ” une consolation pour moi et pour toi, ne le tuez pas, il se peut qu’il nous soit utile ” C’est bien ce qui arriva, car Dieu leur fit du bien à cause de Moïse, bien qu’ils ne se fussent pas doutés qu’il était le prophète qui devait détruire le règne de Pharaon et de sa famille.

Advertisements

اترك رد

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   / تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google+. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s